Header
logo droite
gauche





 

 

 

Festival

PARADE cliquez ici !

*** Les Verberies de l'été 2017 ***


 

** Evénement : Brigitte Fossey
le vendredi 21/7 à 22h30 ***

 

 

 

 


** Evénement : Gérald Dumont - théâtreK
le mercredi 19/7 à 22h30 ***

 

 

 

** Evénement : Bruno de La Salle - CLiO
le jeudi 13/7 à 22h30 ***

Nous sommes heureux d'accueillir ces personnalités qui vont donner vie à de beaux textes
et vous permettront de les découvrir.
Nous les remercions chaleureusement de leur soutien à notre petit théâtre
qui vit pour le plaisir des " Mots ".

 



22h30 : Brigitte Fossey lit Salah Stétié (1h00)

Lecture de Salah Stétié
À cinq ans, Brigitte Fossey reçoit le prix d’interprétation féminine au Festival de Venise pour le rôle de Paulette dans «Jeux interdits». Ce film de René Clément marque le début d’une grande carrière jalonnée de rencontres avec des réalisateurs aussi prestigieux que François Truffaut, Robert Altman (Quintet, aux côtés de Paul Newman - Prix d’interprétation féminine / Festival d’Avellino- Italie -,
Claude Sautet, Claude Pinoteau (aux côtés de Claude Brasseur, elle est la mère de Sophie Marceau dans La Boum 1 et La Boum 2), Bertrand Blier, Daniel Moosman, Edouard Molinaro, Robert Enrico, Helma Sanders, K. Zanussi : Impératif Prix spécial du Jury/ Festival de Venise . Emidio Greco, Benoît Jacquot, et tant d’autres….

Au théâtre, elle interprète Molière, Marivaux, Tchekhov, Ionesco, Pinter, Planchon, Prévert, Cocteau… Aussi populaire que talentueuse, elle incarne des personnages forts de séries ou de téléfilms, comme «les gens de Mogador» , «l’affaire Caillaux» (Prix d'interprétation au Festival de Chianciano/ Italie ) ou « Le château des oliviers » , pour lequel elle reçoit un Sept d’or dans le rôle d’Estelle Laborie.
Plus récemment elle participe à la série policière « Jusqu’au dernier "François Velle, série policière qui vient de remporter un vif succès auprès du public. Elle tourne en ce moment une série TV " Quartier de banques " réalisé par Fulvio Bernasconi. Elle collabore à de nombreux spectacles littéraires et musicaux.
Elle participe à de nombreux festivals de musique en tant que récitante d’oratorios (Jeanne au Bucher de Arthur Honegger (Festivals de Nohant, La Chaise Dieu ,Festival d’Angers, Opéra Graslin de Nantes, Festival St. Riquier,... ).

Elle est l’invitée d’honneur du Festival Bach de Toul en cette saison 2017, en enregistrant le chemin de croix de Paul Claudel et en se produisant dans « Pierre et le loup » et « l’Histoire du Soldat » de Stravinsky sur le texte de Charles Ferdinand Ramuz.


Le vendredi 21 juillet 2017


Création festival d'Avignon 2017

Elle a choisi aujourd'hui un de ses poètes préférés :
Salah Stetié avec des extraits de " l'Etre, du Chat couleur, du grand Nuage " ...
De lui elle dit que sa voix faite de surgissements subtils et mystérieux pourtant évidents et lumineux emplit le silence et le crée a la fois.
Sans toutefois oublier son humour au regard du temps et de l'éternité.

Célébrant à la fois une langue française très pure et les traditions de la poésie arabe, il est l’auteur d’une œuvre poétique abondante très dense.

Parmi ses recueils poétiques : L’Eau froide gardée, Inversion de l’arbre et du silence, L’Être poupée (traduit en arabe) , Archer aveugle, Lecture d’une femmeL’Autre côté brûlé du très pur...

Il est l’auteur de nombreux essais, de recueils d’aphorismes , de traductions et présentations de poètes arabes, de textes sur la poésie, la langue, l’art et la calligraphie. Son œuvre manifeste le désir d’une vigilance et une foi dans la parole de poésie .

Un petit bijou tant dans la langue que dans la restitution, à ne pas rater !!

30 € Plein Tarif –21 € Tarif carte off -


22h30 : Irresponsable - Gérald Dumont (1h00)

Une représentation unique pour ce texte relatif à l'aventure de Charlie Hebdo !
Le mercredi 19 juillet 2017

Création festival d'Avignon 2017

IRRESPONSABLE !! - théâtre citoyen

En voulant lire à haute voix
« Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes » de Charb,
je ne m'attendais pas à ça.
A vouloir relayer sa parole, je n'envisageais pas une seconde la nuée de corbeaux qui cracheraient sur sa tombe.

A désespérer du genre humain !
Comme si, il ne s'était rien passé le 7 janvier 2015.
Comme si, « je suis Charlie » n'était plus qu'un slogan, ou pire, une hallucination collective.

Mais, je fais partie des tenaces, des fidèles, ou des têtus, comme vous voudrez. Ce que je vais raconter ce soir, c'est l'histoire parfois drôle ou cocasse, de cette lecture « irresponsable ».
Je vous parlerai des masques que j'ai vu tomber, des hommes et des femmes de bonne volonté qui m'ont soutenu, des paroles piteuses des lâches, de ma découverte du monde des médias et surtout de ce qu'il en reste :

l'envie de rire et d'en découdre !

Gérald Dumont

L'envie d'accueillir cette évocation - choisie par Marika Bret, directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo et l'auteur-interprète Gérald Dumont-, ainsi que des extraits de l'oeuvre de Charb a été plus forte que les nombreuses polémiques. C'est avec plaisir et fierté que nous lui ouvrons les portes de notre petit théâtre véritable receptacle des " Mots ".

Gérald Dumont, auteur lillois, a fondé le Théâtre K.  en 1997 avec Alhoucin Djahra et Corinne Masiero pour créer le premier spectacle de la compagnie, « Délicatesse pour Mr Troll », d’après une nouvelle de Dino Buzzati.
En travail d’adaptation, (Louis Aragon pour « Les cloches de Bâle« ,  Hervé Guibert pour « Des aveugles »,  James Hoog pour « Confessions d’un pêcheur justifié »), textes originaux et d’auteurs contemporains tels que Gérald Dumont, Luc Tartar, Xavier Morel, Jean-Pierre Levaray, Charb ou encore Caryl Ferey.

La ligne artistique de la compagnie a toujours fait une grande place à la musique avec Junior Cony [Bérurier Noir], Lénine Renaud, Checkpoint303 et ScMoCha.

Depuis plusieurs années, ses créations offrent une ouverture sur le monde avec des spectacles créés suite à des résidences à l’étranger ; la Chine pour « Taklamakan« ,  le Sahel pour chroniques nomades d’un ratage, la Palestine pour « Looking for Gaza », le Brésil pour « Uma Maria, Um José » et l’Italie pour des spectacles pédagogiques.

Fort impliquée sur la transmission et la formation, la compagnie accompagne chaque création d’un partenariat de plusieurs mois avec des groupes de jeunes qui suivent l’élaboration du spectacle. Elle anime également de nombreux ateliers d’écritures.

Les mises en scènes sont de Gérald Dumont et de Nathalie Grenat.

www.theatrek.fr

***** Le texte posthume de Charb est créé et interprété par lui-même au théâtre de l'Oulle du 14 au 18 juillet à 23h30. *****


20 € Plein Tarif – 14 € Tarif carte off -

22H30 : Les contes parlent du conte -
Bruno de
La Salle- (1h00)

Une représentation exceptionnelle de l'homme-livre conteur d'histoires et conteur d'épopées !

Le jeudi 13 juillet 2017 -

A partir de ses Lettres à un jeune conteur, Bruno de la Salle se propose de partager avec vous, et par le moyen des histoires, les interrogations, les plaisirs, les difficultés, les objectifs qui se dessinent au travers d’une pratique de conteur.

"Je raconte depuis longtemps mais je découvre à chaque fois que c’est chaque fois différent et je m’interroge.

Je suis charmé, intéressé, instruit, édifié, émerveillé par les histoires que je raconte et ceux qui m’écoutent le sont aussi quelquefois.

Mais que nous disent-elles de si nécessaire pour que raconter et écouter une histoire demeure l’un des moyens les plus simples, les plus efficaces et les plus désirables pour se parler et s’entendre.

Pour m’expliquer et m’interroger avec vous, j’ai choisi de vous raconter des histoires qui racontent par elles-mêmes ce qu’est un conte et ce que peut être raconter.

Et si, avec l’aide de ces contes, notre tentative est fructueuse, j’en serais heureux.

Nous aurons dessiné ensemble un beau petit bout de chemin qui ne demandera qu’à continuer." Bruno de la Salle

 

 

Fondateur du Conservatoire contemporain de littérature orale (CLiO) qui fêtera bientôt ses 40 ans, il est une figure incontournable du re- nouveau des contes en France depuis les années 1970. Sa carrière de conteur s'est notamment remarquée par la Création en Avignon en 1980, de "L'Odyssée" d'après Victor Bérard. Il est le maître de l'atelier de compagnonnage de conteuses et de conteurs, Fahrenheit 451 à Vendôme, où plus de 150 conteurs ont travaillé à ses côtés pour redonner voix et vie au Patrimoine immatériel de l'humanité. C'est un homme-livre conteur d'histoires et conteur d'épopées comme Ray Bradbury puis François Truffaut l'ont rêvé.

"Lettres à un jeune conteur" de Bruno de la Salle, Editions Hesse (2016) - La Presse et RFI en parlent :
"Bruno de la salle, compagnon de la parole, livre ses secrets..." Article de Cristina MARINO http://contes.blog.lemonde.fr/2016/08/10/bruno-de-la-salle-le-compagnon-de-la-parole-livre-ses-secrets/

Emission sur RFI "La danse des mots" d'Yvan AMAR http://www.rfi.fr/emission/20160421-bruno-salle-lettres-jeune-conteur

 


Spectacle tout public, enfants à partir de 8 ans.

20 € Plein Tarif – 14 € Tarif carte off - Enfants (- de 10 ans) et Cies 10 €

 

18H30 : Gérard Noiriel - Conférence-Débat - (1h00)

 

Le mercredi 19 juillet 2017 à 18H30

« Représentation unique » - En complément au spectacle " Chocolat blues ".


De nombreux ouvrages ont souligné la crise que traversait l'éducation populaire depuis plusieurs années.
Ce type d'engagement ne fait plus recette chez les intellectuels.
Certains le jugent même obsolète à l'âge d'internet et des réseaux sociaux.
Les transformations sociales des classes populaires, les difficultés économiques croissantes auxquelles elles sont confrontées les incitent souvent au repli, au chacun pour soi. La baisse drastique des financements publics s'ajoute à ces difficultés.

Toutefois, à l'encontre du pessimisme ambiant, et en m'appuyant sur une expérience associative développée pendant plus de dix ans,
je montrerai, dans cette conférence, que l'éducation populaire, reste aujourd'hui encore un enjeu politique majeur.
Mais il faut imaginer des formes d'intervention adaptées à notre temps.
J'insisterai tout particulièrement sur le rôle essentiel que peut jouer le spectacle vivant dans le renouvellement.

Gérard Noiriel, historien, directeur d'études à l'EHESS.

 

Parmi les ouvrages récents :

- Chocolat, la véritable histoire d'un homme sans nom, Bayard, 206
- Théâtre, histoire et politique, Agone, 2009
- Théâtre (I). Reconnaissance frauduleuse (Une tragédie coloniale), Daja, 2017
- Théâtre (II), Seuls en scène (contre les discriminations)

 

ENTREE LIBRE

 

11H00 : Les Reliquats - Natacha Diet & David Arribe - (0h55)

d'après "La Reine Oubliée", un conte de Natacha Diet.

Du 7 au 30 juillet 2017 - relâches les 13, 20 et 26 juillet 2017

« Une Histoire d’Amour oublié...
Un Royaume perdu...
Une vieille Reine aveugle et son Chambellan difforme et dévoué...
Voilà les seuls restes d’une gloire passée !
Autour d’un fastueux goûter, et à l’aide d’une invention des plus extravagantes, la Souveraine et le Premier de ses Fidèles tenteront, tant bien que mal, de reconstruire les ruines de leur mémoire, traversée de grandes plaines de Non dits et de torrents d’Amertume, peuplée de dévots pétrifiés dans leurs convenances et d’irrésistibles trafiquants de cœurs...
Et quand la vérité surgit, est-elle bonne à entendre ?
Peut-on impunément changer le cours du Destin ? »

copyright J.P. Estournet - Natacha Diet

La compagnie :

Avec Les Reliquats, le collectif Collectif pose ses fondamentaux : héritier de La Valise Cie, il cherche à redonner sa place au Sensible et à l'Imaginaire au travers de créations nécessaires et authentiques, aux formes légères, singulières, hybrides, faites de théâtre d’objet, de textes pas encore joués et d'écritures musicales inédites... Aller vers, rencontrer, frapper aux portes, ouvrir les siennes, jouer dans des théâtres et hors les murs, inventer de nouveaux rapports au spectateur, pour se rapprocher toujours plus de lui et partager plus intensément nos univers poétiques, fabriqués par des créateurs-interprètes au langage artistique exigeant mais universel, où l’humain vit démesurément.
"Les Reliquats", est l’une des pièces emblématiques de la Valise Compagnie, crée sur un coin de table en novembre 2009, dans le cadre des "scènes d'hivers" de la ville de Vic sur Seille, puis partie en tournée pour 200 dates, jusqu'à ce que d'autres plus gros projets emportent, ses créateurs originels, Natacha Diet et David Arribe (comme "Invisibles", un spectacle de  Nasser Djemaï, créé à Grenoble en 2011, joué plus de 250 fois et nommé 3 fois aux Molières en 2014).
"Les Reliquats" est une forme légère, frontale, indépendante en lumière et en son. Elle a été donnée dans de nombreux festivals: Mima, Marto, Méliscènes, Cergy soit, In de Charleville Mézière, In de Tournefeuille, pour les plus gros… Nous avons joué dans des théâtres, des cabanes de festivals de rue, des caves voutées, des caves à vin, des salons de châteaux, des bureaux, des bibliothèques, des CDI, des fermes, des cartoucheries, des granges, des yourtes, des grandes cuisines, des bars, des grandes loges de théâtres ou des barnums de cirque...

La presse :
Fluctuat.Net/ "Chalon dans la Rue"/ Floriane Gaber
" Quand est-on en droit de dire « J’existe », « Cela existe » ?
Ce thème est magnifiquement illustré dans « Les Reliquats » où la maîtrise du temps, ou du moins la volonté de le maîtriser, est au cœur d’un duo baroque et déchiré.

France Bleu Vaucluse pour Radio France/Louise Beauchêne
« Les Reliquats » est à lui seul un petit bijou, un pur moment de magie ! Le spectacle de Théâtre d’Objet à ne pas rater de ce festival d'Avignon 2010! "

*Théâtrothèque / Elsa Boireau
" TTT : On adore. Beaucoup de trouvailles et d'inventivité chez ces deux grands marionnettistes. Nous sommes traversés par les multiples émotions que nous offrent ces artistes de talent. A voir absolument."

*La Lettre du spectacle /Yves Pérennou
" Une proposition étonnante où la référence au conte conduit bientôt à une très belle réflexion poétique sur la mémoire. "

 *Le Républicain Lorrain/Gaël Calvez
De l’humour à la tragédie, il n’y a qu’un pas, franchi aisément avec cette étonnante création, grâce à un très beau travail de mise en scène.


Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=Yu6--8T4eRU&t=55s 



Ecriture et conception : Natacha Diet et David Arribe.
Interprétation :  Morgane Bontemps et Stephanette Martelet (en alternance),
et Jean-Baptiste B. Arribe.

Costumes, scénographie et Mise en scène : collective

Compositions musicales : Jean-Baptiste B. Arribe

Co-réalisation : Le collectif Collectif - Le Verbe Fou
Contact : bureau@lecollectifcollectif.fr
Site web : www.lecollectifcollectif.fr

Spectacle tout public, enfants à partir de 8 ans.

Télécharger le ...

 

19 € Plein Tarif – 13 € Tarif carte off - Enfants (- de 10 ans) et Cies 10 €

11h00 : Le Prophète - Khalil Gibran (1h10)



Les jeudi 13 et 20 et le mercredi 26 juillet 2017


Un véritable hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, essentiel.

Gibran a écrit que "l'amour est le fil qui a tissé tous ses écrits." 
Cette nouvelle adaptation intégrale raconte l'amour de deux êtres en quête d'élévation.
Un prophète et une devineresse liés par le destin. La raison et la passion s'étreignent et se confrontent, empreintes de mysticisme oriental et de culture occidentale, entre un homme et une femme qui évoluent dans l'écoute et le partage.
Une parole de sagesse universelle et intemporelle incarnée en deux corps qui dansent, chantent, s'étreignent et se révèlent pour que chacun devienne ce qu'il est déjà. 

"Achète ce que t'offrent les artistes, ils recueillent les fruits et l'encens et ce qu'ils t'apportent, bien que façonnés de rêves, sont de la nourriture et des vêtements pour ton âme" Khalil Gibran.

Auteur : Khalil Gibran
Interprétation : Francescu Raffaelli, Coraline Zaïna 
Mise en scène :  Francescu Raffaelli

Co-production : Production du Partage/Le Verbe Fou
Contact :
06 20 56 16 11
E.mail : productiondupartage@gmail.com
Site :
www.

20 € Plein Tarif – 14 € Tarif carte off - Compagnies : 10


12h30 : Paroles - Jacques Prévert - (1h10)

Presse

Du 7 au 30 juillet 2017 - relâches les mardi 18 et 25 juillet

Après le succès de Maupassant : Un goût de baisers... , Maupassant Eperdûment et la création de
" Paroles " de Prévert, les années précédentes,
revoici Anne Marlange dans
  Paroles de Prévert entre vous et moi pour une seconde année ...

C'est un vrai spectacle "mosaïque" tiré du recueil " Paroles": 29 poèmes, que la comédienne restitue dans leur intégralité, s'y côtoient dans le même désordre apparent, avec leur langage d'une étonnante simplicité: des mots entendus chaque jour dans la rue, le bistrot, le métro, des histoires cruelles qui font à la fois rire et grincer des dents.

Les vers, souvent libres, qui peuvent sembler faciles, d'une apparente candeur, cachent une poésie discrète, prenante, offrant les thèmes fondateurs de l'humanité.
Un univers sombre dans le quel le désespoir se maquille d'humour, où le pathos, jamais atteint, est toujours détourné par une pirouette qui insuffle un élan d'optimisme. Et l'enfance, chère à Prévert, est ici largement représentée dans des poèmes tels que : "Pages d'écriture", "Le cancre", ou "Les belles familles"...

La mise en scène, vivante, ponctuée d'interventions musicales qui apportent une couleur propre à chaque poème, recrée une ambiance " années 40" dont on retrouve également le charme dans le décor et les costumes.
Le spectacle devient alors un véritable feu d'artifices émotionnel qui touche chacun au plus profond.



"... Une suite de petits tableaux où elle excelle ,... 
Anne Marlange nous a enchantés par le ton juste et délicat de son jeu..."
 
Midi-Libre
le 16 novembre 2014

Auteur : Jacques Prévert
Interprétation et mise en scène : Anne Marlange
Conseillère artistique : Maryline Puech
Musique : Emmanuel Pierre
Régie : Patrice Marlange
Production : L'Aventurine
Site internet : http://www.laventurine.net
Contact : laventurine@free.fr

19 € Plein Tarif –13 € Tarif carte off - Enfants et Cies : 10

Teaser : https://
Télécharger le dossier de presse

14h18 : Apollinaire, mes amours - Guillaume Apollinaire (1H05)

Du 7 au 29 juillet 2017 - relâche le 19 juillet.

Deux spectacles indépendants à travers l’œuvre et la vie de Guillaume Apollinaire entre 1914 et 1918. - Théâtre et musique.
Les deux volets du diptyque sont indépendants et peuvent être vus séparément sans gène pour la compréhension.

Apollinaire, mes amours #1
L’orchestre et les chœurs de ma bouche te diront mon amour

Une évocation chronologique de la guerre 14-18 au long des amours de Guillaume Apollinaire, dont les obsèques eurent lieu le 11 novembre 1918, jour de l’Armistice.

Parler d’amour. Envie d’amour même quand la guerre gronde. Besoin d’amour même – et surtout ? – quand sa propre vie est en danger. Désirs, plaisirs et déplaisirs d’amour, ceux qui aussi exacerbent la création. Telles furent les obsessions de Guillaume Apollinaire au travers des poèmes et lettres qu’il écrivit de 1914 à sa mort en 1918.
Qu’il s’adresse à Lou, à Madeleine ou à Jacqueline, Apollinaire montre lyrisme, inventivité, passion voire fièvres amoureuses. Ce sont ces textes d’une beauté toute revigorante que Christian Sterne a choisi de livrer… Dans un compartiment de train, lettres et poèmes, avec la musique de Pascal Ducourtioux, invitent les spectateurs à un voyage… amoureux.

À partir de 13 ans - les jours impairs

Auteur : Guillaume Apollinaire
Interprétation : Christian Sterne et Pascal Ducourtioux
Mise en scène : Christian Sterne
Musique originale : Pascal Ducourtioux
Adaptation : Pierre Garin
Conception décor : Dominique Emard et Claude Marchand
Diffusion, communication : Hugo Dubrulle
Administration : Michèle Tortolero

Production : Les Fous de Bassan (Loiret, France) - Création 2009
Site internet : http://www.

Apollinaire, mes amours #2
Nos coeurs pendent ensemble au même grenadier.

Un vagabondage poétique et musical au gré de textes écrits au front en 1915 par Apollinaire, dont les obsèques eurent lieu le 11 novembre 1918, jour de l’Armistice.

Au sein des tranchées, assauts et rêves, souvenirs et désirs étreignent Apollinaire. Les amours, les combats, les écrits, les uns vivifiant les autres ou viceversa.
Pour découvrir la chaleur et l’audace de cette langue ; pour susciter l’éveil des sens ; pour se laisser transporter vers d’autres ciels ; pour se laisser ébranler par les fièvres du poète. Prendre à bras-le-corps ses engagements, sa passion voluptueuse et son lyrisme. Pour faire création gourmande, intemporelle et sensuelle.

À partir de 16 ans - les jours pairs


Auteur : Guillaume Apollinaire
Interprétation : Christian Sterne et Pascal Ducourtioux

Mise en scène : Christian Sterne
Musique originale : Pascal Ducourtioux
Adaptation : Pierre Garin
Conception décor : Claude Marchand
Diffusion, communication : Hugo Dubrulle
Administration : Michèle Tortolero
Production : Les Fous de Bassan ! (Loiret, France) - Création 2011

Télécharger le dossier de presse

18 € Plein Tarif – 12 € Tarif carte off - Cies et Enfants : 6

 

15h40 : Tchaïkovski et Moi ! - J. C. Humbert (1h00)

(La vie de Piotr Illitch)

Du 7 au 30 juillet 2017 - Relâches les mercredi 19 et 26 juillet 2017.




Un écrivain et le frère du compositeur racontent Tchaïkovski, l'homme blessé.
Un pari schizophrène pour nous parler de la famille, des amis, du mystère de la vie et de la mort de l'immense compositeur. Ses amours épistolaires, brisées, impossibles ou interdites, dont seul le consolera son amour de Dieu, de la musique et de la Russie éternelle.

Onze opéras, huit symphonies, quatre suites pour orchestre, cinq concertos, trois ballets, cent six mélodies et de nombreuses pièces pour piano susciteront moquerie et critiques, gloire et louanges. 

Piotr Illitch pensait que ceux qui l'aimaient avaient parfois honte de lui.

Il aurait voulu être comme tout le monde.
Mission impossible pour un génie !

.


Auteur : Jean-Claude Humbert
Interprétation : Jean-Claude Humbert
Mise en scène : Daniela de La Hoz
Production : La Compagnie Théâtre Hall
Site internet : http://www.
Contact :
theatrehall97@gmail.com Tel : + 41/79 608 12 49

theatrehall97@gmail.com



Télécharger le dossier de presse

18 € Plein Tarif – 12 € Tarif carte off - Enfants et Cies : 8

17h00 : Ce soir Chéri - Diana Gonnissen &
Sophie de Tillesse - (durée : 1h15)

Du 7 au 30 juillet 2017 - Relâches les mercredi 19 et 26 juillet.

Création festival 2017

♥♥♥♥♥ Vraie fausse conférence chantante et joyeuse sur l'amour.
Avec la complicité de :
Purcell, Haendel, Offenbach, Vian, Satie,
les fleurs, les papillons, l'Amour, l'Amour... ♥♥♥♥♥

Qu’est-ce que c’est ?

Une insoutenable légèreté d’être qu’il est de bon ton d’avoir!

Et qui ?

Sophie de Tillesse et, Diana Gonnissen,
sont deux chanteuses lyriques aguerries qui s’associent pour le meilleur et pour le rire.

https://www.youtube.com/watch?v=WFHOfjPEoEw
https://www.youtube.com/watch?v=xbYlNS-3C5E

Musiciennes classiques issues du Conservatoire Royal de Bruxelles, elles décident de s’affranchir des carcans parfois étroits des récitals classiques et offrent grâce à ce spectacle musical une ouverture à la musique dite « sérieuse » pour le grand public. Ce spectacle est interactif ; le public est invité à y chanter.
De quoi parle ce spectacle ?
D’amour évidemment ! Comme elles sont assez folles et légères, elles se baladent parmi les oiseaux, les insectes… ou encore les plantes pour identifier les processus amoureux, les jeux splendides de la séduction. Elles illustrent ces propos scientifiques par des chansons d’amour.
Et c’est drôle ?
Nos deux Divas campent des personnages étonnants qui sont aux antipodes de la rigueur scientifique escomptée. Pourtant toutes les anecdotes sont authentiques… Une petite merveille pour lutter contre la morosité, pour découvrir des choses que vous aviez toujours eu envie de connaître sans jamais oser le demander et pourquoi pas, pour initier vos jeunes –mais doivent-ils l’être- à une leçon de choses ou encore réveiller le tigre qui dort à côté de vous…
Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé est voulue…

www.lasalamandreproductions.be


Conception, Interprétation et mise en scène  : Diana Gonnissen et Sophie de Tillesse
Bande son : Purcell, Haendel, Offenbach, Vian, Satie
Production : La Salamandre - La Clarencière - Le Verbe Fou
Contact : sophie@sophiedetillesse.be
Télécharger le dossier de presse

20 € Plein Tarif –14 € Tarif carte off - Tarif Enfants et Cies : 10 €

18h40 : En attendant le Nobel ... Ewa Kraska (1h00)

 
Fantaisie dramatique écrite et mise en scène par Ewa Kraska à partir des témoignages de Rita Gombrowicz et inspirée de l’œuvre de Witold Gombrowicz.

Prix et distinction pour la mise et scène d’Ewa Kraska et l’interprétation de Vincent Aubert à l’édition 2012 du Festival International de Radom (Pologne)

Witold et Rita entrouvrent les portes de la Villa Alexandrine.                                                   

Du 7 au 30 juillet 2017 - relâche les mercredi 19 et 26 juillet 2017


1964. ROYAUMONT.
Gombrowicz, écrivain essoufflé, souffle. Rita, thésarde déconcentrée, se concentre.
Cosmos. Colette.
Une rencontre décisive.
Witold – Etes-vous ponctuelle, organisée, ordonnée ? Voyagez-vous avec beaucoup de bagages ?
Voulez-vous partir avec moi ?
Rita – J’accepte. J’ai très envie de partir à l’aventure avec vous.


1964-1969 VENCE.
Les valises sont posées. Witold et Rita prennent place à bord de la Villa Alexandrine en direction de l’Inconnu. Rita s’installe à son bureau et organise son quotidien. Etudiante en thèse, elle travaille sur Colette. Gombrowicz s’installe à son bureau et organise son quotidien.
Ecrivain redoutable et redouté, il redoute lui-même ce qui l’attend. Ce qu’il attend. Le Nobel. Deux mondes qui n’ont rien de commun au départ : un doctorat, une oeuvre ; la jeunesse,  l’expérience ; l’insouciance, la détresse ; l’immaturité, la maturité.
Finissent par dialoguer, se correspondre et se fondre dans un même univers, celui de l’absurde, du démesuré, du loufoque, du langage inapproprié, du jeu. En réalité, un quotidien ordinaire, un rituel orchestré, codifié.

Matin. Midi. Après-midi. Soir.

La musique joue son cérémonial. Les comédiens prennent place. Le théâtre nous ouvre ses portes. Nous sommes conviés au Festin de la Comtesse (F)Ritouille, sans chichis, sans chignons. Witold rechigne avec tendresse. Rita s’amuse.
« Il est huit heures… »


Auteur : Ewa Kraska à partir des témoignages de Rita Gombrowicz
Interprétation et mise en scène :
Ewa Kraska et Vincent Aubert
Co-Production : Compagnie Itek - Le Verbe Fou
Site : www.itekcompagnie.com
Contact :
itek@orange.fr


22 € Plein Tarif – 15 € Tarif carte off - Cies et Enfants : 10


20h00 : Chocolat blues - Gérard Noiriel (0h50)

THEATRE CITOYEN - à partir de 10 ans

Du 7 au 30 juillet 2017
- relâche les 19 et 24 juillet 2017

Ce spectacle a inspiré le film Chocolat de Roschdy Zem, avec Omar Sy. Il évoque l'histoire du premier artiste noir ayant connu la célébrité en France. Clown, mime, danseur, le petit esclave cubain devient une star en mobilisant le rire pour défendre sa dignité contre les préjugés coloniaux. Avec son compère Foottit, il invente aussi le duo associant le clown blanc et l'auguste.
Videos et archives nourrissent ce spectacle efficace, tragique et joyeux. C'est aussi un hommage à la mémoire gestuelle de la culture afro-américaine, du cake walk jusqu'au hip hop.
Gora Diakhaté incarne avec fougue ce combat pour la liberté.

Les petits ruisseaux coproduisent des spectacles avec le collectif Daja : Acteurs culturels, Artistes, chercheurs en sciences sociales."Chocolat" a reçu l'aide de la ligue de l'enseignement, la DILCRAH, la Maison des Métallos, les Villes d'Ivry-sur-seine et de Paris. Il a le soutien moral de la Ligue des droits de l'homme.

Auteur : Gérard Noiriel
Interprétation : Gora Diakhaté
Mise en scène : Isa Armand
Conseil hip hop : Hervé Sika
Vidéos 2012 : François Fogel
Productrice : Martine Derrier
Contact :
0681/13 69 68 - 0149/59 93 69
E. mail : martinederrier@lespetitsruisseaux.com
Site :
www.lespetitsruisseaux.com - www.daja.fr

18 € Plein Tarif – 12 € Tarif carte off - Compagnies : 10

21h10 : Bérénice - Jean Racine (1h10)

Presse


Création Festival 2016

Du 7 au 30 juillet 2017 - Relâches les mercredi 19 et 26 juillet 2017



Une histoire d’amour.
De cette séparation politique, Racine réussit à peindre avec cette tragédie une des plus belles expressions de l’amour. C’est souvent confronté à l’absence de l’autre que l’on se rend réellement compte de l’amour que l’on éprouve. Et quand cette séparation est définitive, alors «cette tristesse majestueuse» nous inonde et l’on sait à ce moment précis que nous avons aimé. Et que cet amour durera toujours.

Des origines historiques
.
 Nous avons effectué beaucoup de recherches autour de l’empereur Titus et Julia Bérénice afin d’approcher au mieux la nature de leur personnalité, de saisir au plus près leur relation, ce qui nous a amené à écarter le personnage fictionnel d’Antiochus pour centrer la pièce autour du couple mythique.
Notre Bérénice est colorée par de multiples cultures à travers le monde, afin d’universaliser la figure du féminin qu’elle représente. Elle n’est pas romaine et elle pourrait venir de n’importe où sur la planète. Titus est quant à lui avant tout un guerrier, un chef de guerre, très concerné par les intrigues politiques de Rome.

Un phrasé moderne.
Nous travaillons dans une recherche permanente la façon de dire et d’entendre l’alexandrin à notre époque, dans une nécessité de conserver la singularité des comédiens dans leur phrasé tout en respectant la structure de l’écriture. La musique des mots nous semble alors plus familière, laissant résonner le génie de Racine, et ce, pour tous types de public. Le travail de la lumière, des images, du rythme, de la musique et de la danse permettent aux plus jeunes et aux scolaires d’accéder à ce texte classique, joyau du théâtre français.

"(...) on peut dire tout de suite qu’il s’agit d’une splendide réussite, une version de la tragédie aussi puissante que déchirante" Froggy Delight

Auteur : Jean Racine
Interprétation : Julien Dervaux, Katia Grau, Ophélie Lehmann et Gabriel Tamalet
Photographie : Camille Pons
Mise en scène : Maxim Prévot - Assistant mise en scène : Christophe Rouger
Chargée de Production : Pauline Rémond
Illustration affiche : Clarisse Magaud, " peintures miroirs ".
Costumes : Yvonne Tenaud
Photographie : Sébastien Crusson
Designer graphique : Maxim Prévot
Contact : Maxim Prévot 0658/10 13 47 - Email : cielesrivages@gmail.com
Co-Production : Compagnie Les Rivages - Le Verbe Fou
Site : http://
Télécharger le dossier de presse


 

20 € Plein Tarif – 14 € Tarif carte off - Compagnies : 10 €

 

21h10 : La mer est innocente - Pauline Rémond (1h00)


Création Festival 2017 - théâtre contemporain

THEATRE CITOYEN

UNIQUES REPRESENTATIONS LES MERCREDI 19 ET 26 JUILLET 2017


C’est une rencontre entre deux femmes : l’une fuit un pays en guerre, l’autre fuit un pays en paix. Elles fuient des sociétés bouillonnantes de rejet, d’excuses et de violences exacerbées…

Tout ce qui est infondé se déconstruit, et s’effondre. C’est un retour à la base, à l’essentiel, à ce qui importe : le vivant.


La douleur du changement cicatrise et de nouveaux horizons se profilent. Un avenir. Un avenir pour nos peuples, pour nos parents, pour nos enfants, c’est notre responsabilité, notre route inévitable, et nous avons décidé de nous y engager jusqu’au bout.

C’est la parole d’une génération, enfermée entre ce qui a été et ce qui va être, entre ce qu’elle aurait voulu vivre et ce qu’elle va devoir affronter.

« La compagnie des Rivages est conçue comme un vivier de créations. Chacun est invité à développer des projets personnels auxquels l’ensemble de la compagnie peut participer. Nous croisons les disciplines : danse, théâtre, musique, photographie, cinéma, arts plastiques. Notre objectif est de faire de la création un moteur de notre intégration professionnelle, pour garantir notre indépendance artistique. Nous avançons ensemble, en laissant à chacun un espace d’expression et de partage. »

 

Par : Clara Parr Gribbell et Pauline Rémond
Auteure : Pauline Rémond
Mise en scène : Maxim Prévôt 
Production : Compagnie Les Rivages
Contact :
Maxim Prévôt :  0658/10 13 47 -Email : cielesrivages@gmail.com

20 € Plein Tarif –14 € Tarif carte off - Cies : 10 €


22h30 : Orphée ou le rêve de la beauté -
Louis-Marie Zaccaron-Barthe & Loup Barrow (1h10)

Presse


Création Festival 2017

Du 7 au 27 juillet 2017
- relâches les jeudi 13 et vendredi 21 juillet.

Formule solo : les 7, 8, 9, 10, 11, 12 et 14
Formule duo : les 15, 16, 17, 18, 20, 22, 23, 24, 25, 26 et 27 juillet. Représentation le 19 juillet MAIS à 20h00.
Le 27 juillet : tirage au sort " Feuillet d'Or pour Orphée "

   
C'est la nuit. Alors venir écouter un mythe sur le deuil et la beauté, c'est le bon moment.
En voici une réécriture contemporaine accompagnée des compositions de Loup Barrow et de son Cristal Baschet. Pour continuer de transmettre ce récit, sous la forme d'un poème narratif inspiré des Métamorphoses d'Ovide, et d'autres sources grecques plus anciennes. 

    C'est une traversée, la quête de la beauté, la célébration du monde et d'Eurydice. Un duo où se tissent paroles du conteur et compositions du cristaliste. L'issue de cette quête est bien connue. Mais ici on suit la trajectoire d'Orphée qui nous est contée de son enfance à sa descente aux enfers. Et plus tard encore, en quête d'un chant qui célèbre la beauté du monde. 


    Orphée est un des premiers aèdes, il nous met en garde contre la tentation du monde actuel de sacrifier la beauté du monde naturel, et des êtres sauvages, au risque de ne plus être reliés à la nature.


    C'est une plongée dans les ténèbres, une recherche de lumière aussi, la lumière que regarde Orphée lorsqu'il s'accorde avec sa lyre aux rayons d'Apollon. Une épopée lyrique où les surprises musicales et narratives sont ménagées avec soin.


    « Nous sommes des dormeurs éveillés, des rêveurs lucides " Gaston Bachelard

Louis-Marie Zaccaron-Barthe enracine son répertoire en Méditerranée, dans l'atelier Fahrenheit 451 au CLiO depuis 2012, il conte pour les oreilles et les coeurs de 6 mois à 1364 mois et plus.

Loup Barrow est un compositeur et interprète virtuose au Cristal Baschet (dernier instrument inventé au XXème siècle)  Il joue avec Guo Gan, Dominique A, et de nombreux autres musiciens d'envergure internationale.

Nicolas Le Cauchois est un couturier à l'univers radical et tranché. Jennyfer Mackay, une plasticienne aux rêveries graphiques chamaniques.

Teaser : https://www.youtube.com/watch?v=HVMC0_DwkZc


Récit écrit et raconté par : Louis-Marie Zaccaron-Barthe
Compositions : Loup Barrow au Cristal Baschet, Hammered dulcimer, Glass Harmonica et cithare
Costumes : Nicolas Le Cauchois
Visuel : Jennifer Mackay
Vidéo : Georges Hauchard-Heutte

Tout public à partir de 10 ans.

Contact : 33 (0)647/40 20 95 - Email : lmzb@laposte.net
Production : Compagnie 1 train en cache un autre

 

20,00 € Plein Tarif –14 € Tarif carte off - 10Enfants et Compagnies

 

22h30 : Maupassant dans tous ses états-(1h00)



THEATRE

UNIQUES REPRESENTATIONS A CET HORAIRE LES 28, 29 et 30 JUILLET 2017,
Mais également les :
24 à 20h00, 25 à 12h30, 26 à 15H40 et 18H40 et le 30 à 14h18 !!

On vous espère nombreux dans ce puzzle de dates, qui vous permet de choisir votre horaire préférentiel !

*** D'après 20 nouvelles de Guy de Maupassant.

D’après plus de 20 nouvelles de Maupassant dont "

Pierrot, Au bord du lit, l'Inutile beauté, les Sabots, la Ficelle, Le parapluie, le Papa de Simon, Apparition, la Parure, le Diable, la Main, Aux Champs, Conflits pour rire... "


Depuis de nombreuses années les 5 comparses, comédiens et metteure en scène de la Cie à la Renverse, ont pris le pari de rendre aux mots leur complexité, leur polysémie, leur trompe l’œil  ou leur trompe bouche… débusquant dans leur apparente simplicité des silences lourds de sens, des ambiguïtés à faire frémir ou à faire rire.
Et ce n’est pas un hasard si leur choix s’est porté sur Maupassant dont l’œuvre , quoi qu’en aient fait les manuels scolaires, reste inclassable.
Iconoclaste, féministe, Maupassant n’est jamais là où on l’attend, là  où le spectateur,  lui-même, fût il éclairé, n’imagine  le rencontrer.
Et afin d’intriguer davantage l’aficionado de littérature que vous ne manquerez d’être, la Cie offrira, à chaque représentation, car il s’agit bien de représentations, et non de lectures,  des nouvelles différentes, choisies par le public.
De là à vous inciter à prendre un abonnement… il n’y a qu’un pas… que vous franchirez.
Nous n’en doutons pas.

Teaser : https://youtu.be/gzXG6ayuzrM

Le Théâtre à la Renverse défend un théâtre minimaliste où l'on privilégie la parole, le silence et le geste plutôt que les effets spéciaux.
La poésie plutôt que la concession à la mode.

Coup de coeur d'Arte au festival d'Avignon 2011 pour le spectacle " Tôt ou tard on s'en va "

Interprétation : Marine Chambrier, Audrey Marrec, Toma Duboc et Adrien Leboulanger
Mise en scène : Dominique Flau-Chambrier
Vidéo : Florent Bance
Production : Compagnie du théâtre à la renverse
Contact : 0681/099 553 et 0645/655 805
 - theatrerenverse@gmail.com
Site : www.theatre-renverse.fr

22 € Plein Tarif –15 € Tarif carte off - Cies : 10 €

 

 

Nos partenaires
footer
droite