Header
logo droite
gauche

 





 

 

 

Festival

PARADE cliquez ici !

 

*** Automnales ***

 

Nous sommes heureux d'accueillir lors de cette semaine d'Art ....

 


 

16H00 : Promenade de santé - (1h00)

Presse


Pièce Romantiquement drôle
Fantasmes amour folie ... magnifique écriture ...
Spectacle parrainé par Olivier Lejeune


" Elle " et " Lui "
dans une perpétuelle quête jubilatoire
se débattent autant que possible
et sans détour pour " s'aimer",
accepter de dire et d'avouer leurs sentiments
en tant qu'être
et presque l'un contre l'autre.

Elle a envie de lui dire "je t'aime".
Il a aussi envie de lui dire "je t'aime".
Ils ont oublié un petit "détail".
Ils sont tous les deux dans une clinique psychiatrique.



« L'auteur nous permet de bien comprendre ses personnages pourtant terriblement tourmentés. Les acteurs les rendent sensibles et touchants déclenchant chez le spectateur un sentiment d'identification assez troublant tant leurs problématiques, apparemment lointaines, pourraient nous concerner un jour. »

Bedos va tirer une tragédie qui ne dit pas son nom,
une histoire d'amour vouée à l'échec dans un retournement de situation assez inattendu.
C'est fin, c'est doux-amer, on rit la gorge nouée,
d'un rire gêné....

La presse :

" L'émotion à fleur de peau ... " Nice Matin
" De la drôlerie entre les lignes, aimer à perdre la raison " La Provence
" C'est drôle, culotté ... et touchant ! " Le Parisien



Auteur : Nicolas Bedos
Interprétation
: Julie Marie et Michel Tabo
Mise en scène : Mathieu Pierson
Production :
Compagnie Comédie & Cie

Contact Mail : comedieetcie@yahoo.com
Co-réalisation : Théâtre Comédie & Cie - Le Verbe Fou
Site :
www.lacomediatheatre.fr

Télécharger le dossier de presse


20 € Plein Tarif – 15 € Tarif carte off -


18H30 : Van Gogh, et tes soleils (1h00)

 

Presse



Du 26 au 31 octobre 2020 -


" JE VOUDRAIS RENDRE CE QUE JE PEINS A QUOI JE L'AI PRIS
PLUS VRAI QUE COMME QUICONQUE A PU LE VOIR "
 le peintre Vincent


Un couple d’origine sociale modeste, vivant chichement avec leurs enfants, se lie d’amitié avec un peintre qu’ils voient s’acharner au travail. 

Chacun découvre alors l’univers de l’autre pour mieux s’en enrichir. 

Ils échangent tableaux, philosophie de la vie autant que nourriture. 

Mais le peintre tourmenté par une maladie met fin à ses jours. 

Quelques années passent et une vendeuse d’art rend visite à l’ouvrier, devenu veuf, et lui apprend que l’œuvre de son ancien ami peintre est désormais reconnue et très cotée. 

Enfin, elle confie au vieil ouvrier qu’elle veut acheter la toile du maître qu’il a en sa possession. 

La décision qu’il prend étonne !... et la jeune femme repart le tableau sous le bras.




Une évocation très personnelle de Vincent Van Gogh, sa vie, son oeuvre.
Auteur, metteur en scène et comédien, Thierry Paillard évite tous les pièges de la biographie théâtrale. Le spectacle, en ce sens, déroute au début puis on est pris par le charme et l'originalité de l'approche. Valérie Barral, sa partenaire, possède une vraie présence. (Jean-Luc Jeener - Le Figaro)


Auteur : Thierry Paillard
Interprétation et Mise en scène :
Valérie Barral et Thierry Paillard
Composition musicale : Hervé Legrand
Création lumière : Thierry Caperan
Costumes : Bernard Réavaille.Contact : cie.rougeetvert@gmail.com
Production : Compagnie le Rouge et le Vert
Co-réalisation :
Compagnie le Rouge et le Vert - Le Verbe Fou
Site : http://www.compagnielerougeetlevert.com



Télécharger le dossier de presse

20 € Plein Tarif – 15 € Tarif réduit

 

21H00 : Fallacia - Clémence Baron (1h10)

Presse

*** Création Avignon 2020 ***

Comédie


Du 23 au 31 juillet 2020 - Les jours impairs
Les 23, 24 et 25 octobre à 18h30

 

Quand la “ trompée ” devient trompeuse,
l’amant devient cocu, le cocu devient gagnant...
Il faut le voir pour le croire, mais surtout,
pour le comprendre.
Une comédie prenant le public comme complice, qui nous plonge avec le sourire dans l’adultère,
la tromperie et le mensonge.

Dans le salon de la famille Loubrenet,
rien ne bouge.. si ce n’est la fenêtre au fond du couloir qui s’ouvre doucement.
C’est Justin qui vient voler une énième demeure. Si seulement le pauvre garçon avait pu imaginer que dans ce salon encore paisible, se déroulera bientôt le pire des scénarios. Pris dans la guerre d’un couple adultère, il se retrouvera de cambrioleur, à coupable, puis victime, pour enfin terminer vainqueur.

Sur un ton de Feydeau, Fallacia démontre la faculté de rebondir toujours et encore, même dans les situations les plus improbables,
pour nous emmener loin, très loin... Si bien qu’on se demande si on en verra la fin.


Interprétation :
Clémence Baron, Colin Doucet, Brieuc Dumont, Alexis Hubert et Caroline Saule
Auteur : Clémence Baron
Mise en scène : Caroline Saule
Regard extérieur :
Christophe Roussel
Contact Mail : Clemence Baron - c.baron1995@gmail.comh
Co-réalisation : Cie la Baronnerie - Le Verbe Fou
Site :
www.


Télécharger le dossier de presse

22 € Plein Tarif –17 € Tarif réduit

 

 

21H00 : Accusé(e) - Clémence Baron (1h10)

Presse


Du 24 au 30 octobre 2020 - les jours pairs


 

 

Cette nuit là, Louise Leduc est violée sous l’emprise de la drogue par Gaspard Valeur.
Suite à ce drame qui déchire sa vie,
nous nous plongeons dans l’intimité du procès en assises de son violeur,
mais procès qui devient son procès.

Ainsi nous traverserons avec elle un jugement “ parole contre parole ”
en temps réel,
où ses souvenirs parleront parfois.

 

 


« - Cette nuit là, ils m’ont volé quelque chose. Cette nuit là, je suis morte en continuant à vivre.
Je sens encore la peau moite, les doigts qui s’agrippent et les rires sadiques.

- Ma question était : avez-vous clairement exprimé votre refus d’une
relation sexuelle ?

- La drogue ne m’a pas laissé cette opportunité. Les coups et la douleur ne m’ont pas donné cette chance, non. Pardonnez-moi. Pardonnez-moi de demander justice. »


Confrontation avec la justice, interrogatoires, analyse psychologique, témoignages, scènes d’audience.
Voila à quoi Louise s’est confrontée en faisant face à la justice.

Il y a l’accusé et l’accusée d’être victime...

« Au même titre que celui qui a inventé le bateau a inventé le naufrage,
celui qui a inventé la justice a inventé l’injustice. »



Interprétation : Clémence Baron, Colin Doucet, Brieuc Dumont,
Alexis Hubert, Romane Savoie, Mathilde Toubeau
Auteur : Clémence Baron
Scvénographie : Clément Baal | Lucas Biscombe
Production :
Compagnie la Baronnerie

Contact Mail : Clemence Baron - c.baron1995@gmail.com
Co-réalisation : Compagnie la Baronnerie - Le Verbe Fou
Site :
www.

 

Télécharger le dossier de presse

22 € Plein Tarif – 17 € Tarif réduit

 


Nos partenaires
footer
droite